Comment fonctionne un détecteur de fumée et quels sont les conseils à suivre pour l’installer au mieux? En plus d’une vue d’ensemble sur les différentes législation en Belgique, nous vous en disons plus sur les détecteurs de fumée. Mais comment fonctionne-t-il ? Quels sont les éléments qui déclenche une alerte incendie ?

De quoi est-il composé ?

Les composants du détecteur de fumée analysent à intervalles réguliers l’air ambiant pour y repérer des traces éventuelles de fumée. La détection se fait grâce à une petite cellule optique, traversée par un rayon lumineux. Quand l’air ambiant est pur, le rayon n’est pas perturbé. Dès que des fumées envahissent l’atmosphère, le rayon est modifié : le détecteur réagit à cette variation dans le signal lumineux. Il déclenche alors l’alerte, qui prend le plus souvent la forme d’un signal sonore. D’ailleurs, alterner un signal sonore strident avec une voix parlée pré-enregistrée dans le détecteur de fumée permet une réaction plus rapide des victimes. Nous avons remarqué que les victimes réagissent beaucoup plus rapidement à un message vocal qu’à un simple son strident.
Le but du détecteur de fumée est en effet de prévenir les personnes dans une pièce d’un dégagement de fumée.

Quelle type de détecteur?

Un détecteur de fumée peut fonctionner de façon autonome, mais il peut aussi être intégré à un système d’alarme. Dans ce contexte, il est capable de transmettre l’information selon laquelle il y a de la fumée dans l’air à l’unité centrale, et si le système d’alarme est lié à un centre de télésurveillance, un opérateur peut directement appeler les secours adéquats
Dans tous les cas, l’installation d’un détecteur de fumée vise à réduire les risques d’incendie domestique. Elle est d’ailleurs exigée par certaines compagnies d’assurance.

Reste à voir comment le placer au mieux, mais ce sera le sujet d’un prochain article !